Sécurité

​La conduite en hiver

Prenez tous les moyens nécessaires pour ne pas vous retrouver dans les statistiques de décès. 
Adaptez-vous à la situation et soyez prêts!
Prenez soin de votre véhicule AVANT l'arrivée de l'hiver – C'est là une façon de vous protéger.

L’hiver canadien exige un changement de la préparation du véhicule de même que la modification des habitudes de conduite.
Les habitudes de conduite acquises pendant les mois d'été peuvent entraîner, si elles ne sont pas modifiées, des collisions qu'il est possible de prévenir. Cette situation se reproduit chaque année lors de la première neige de la saison : les nouvelles regorgent alors de collisions de la route.De plus, les conditions climatiques violentes peuvent survenir à l'improviste et déjouer les prévisions des spécialistes des prévisions météorologiques les plus chevronnés. Les conducteurs peuvent se retrouver coincés dans des tempêtes de neige, qu'ils aient ou non vérifié les prévisions météo avant de partir. Afin de bien préparer le véhicule pour l'hiver, il faut notamment munir le véhicule d'un équipement de survie. Si le trajet couvre une longue distance, ou si vous devez vous retrouver dans des régions éloignées, transportez avec vous un équipement supplémentaire de survie (consultez la liste ci-dessous), qui doit comprendre de la nourriture, en cas de détresse.  

  • Rechargez ou remplacez une batterie faible ou vieillissante  
  • Assurez-vous que les balais d'essuie-glace fonctionnent bien; remplacez-les s'ils sont usés  
  • Vérifiez que les phares, les feux latéraux, les clignotants d'urgence, les feux de stationnement, les feux de signalisation directionnelle, les feux arrière et les feux de freinage fonctionnent bien; assurez-vous que les phares sont bien alignés  
  • Faites changer l'huile en même temps que votre véhicule reçoit une mise au point pour l'hiver  
  • Vérifiez les systèmes de chauffage et de refroidissement  
  • Faites examiner les freins  
  • Faites inspecter le système d'échappement pour vérifier qu'il n'y a pas de fuites de monoxyde de carbone  
  • Gardez votre réservoir de carburant au moins à moitié plein; car cela empêche le gel des canalisations d'essence; cela vous évite en même temps les pannes d'essence  
  • Gonflez adéquatement les pneus; n'oubliez pas de gonfler le pneu de secours  
  • Faites poser des pneus d'hiver c'est la loi ! ( effectif 15 décembre 2008) 
  • Placez dans le véhicule une trousse de survie et de secours 

Trousse de survie et de secours / Préparation

Pensez à placer les articles suivants dans le véhicule ou dans le coffre arrière :

  1.  Trousse de premiers soins comprenant de la gaze, des pansements, du ruban pour pansement, des bandages, des pincettes, des ciseaux, des épingles de sûreté, de l'alcool, des chiffons, des packs réfrigérants, une couverture de secours réfléchissante, ainsi qu'un guide de premiers soins  
  2. Lampe de poche; piles de rechange  
  3. Câbles de démarrage 
  4. Chaîne ou corde de remorque  
  5. Fusées routières éclairantes ou signalisation lumineuse à piles  
  6. Pneus gonflés adéquatement, cric de levage et clé pour écrous de roues 
  7. Sac de sable (ou de la litière pour chat) et bandes de traction  
  8. Extincteur  
  9. Couvertures ou sacs de couchage  
  10. Grattoir, balai à neige et petite pelle  
  11. Essence et dégivreur de serrures  
  12. Outils comprenant un tournevis, une clé ajustable et des pinces  
  13. Serviettes en étoffe ou en papier  
  14. Nourriture non périssable telle que des barres-collation  
  15. Eau en bouteille  
  16. Cartes et boussole  
  17. Hache ou hachette  
  18. Bougies, allumettes et supports à bougie  
  19. Couteau de poche  
  20. Boîte de mouchoirs  
  21. Pour les longs trajets : des vêtements de rechange, des mitaines, des tuques et des bottes supplémentaires  
  22. Téléphone cellulaire pour les appels d'urgence (n'utilisez pas le téléphone en conduisant le véhicule)  
  23. Gardez un trousseau de clés supplémentaire dans la poche de votre manteau, pour la situation chaotique où la clé resterait dans la voiture avec les portières verrouillées. 


Conseils de prudence pour la conduite d'hiver

  • Ralentissez progressivement; conduisez à une vitesse qui convient aux conditions.  
  • Assurez-vous que votre système d'éclairage est allumé en tout temps.  
  • Veillez à ce que les vitres et les miroirs soient propres.  
  • Réduisez les distractions possibles lorsque vous conduisez.  
  • Augmentez la distance entre votre véhicule et le véhicule qui vous précède, car vous avez besoin d'une distance supplémentaire pour freiner de façon sécuritaire (et pour permettre au véhicule qui vous suit de freiner lui aussi de façon sécuritaire).  
  • Soyez patient, évitez de dépasser, de changer de voie, et de croiser les autres véhicules.  
  • Méfiez-vous des ornières lorsque vous devez changer de voie. 
  • Pensez à quitter la circulation lorsque la visibilité devient très faible. Garez-vous dans un espace de stationnement, ou dans un endroit bien à l'écart de la route. 
  • Ne vous arrêtez surtout pas sur la partie carrossable de la route. 


Modifiez votre vitesse selon les conditions routières. Accélérez, virez et freinez doucement. Un freinage, une accélération ou un virage brusque peut causer un dérapage.

Lorsque la distance vous le permet, pompez les freins pour obtenir un meilleur contrôle du freinage tout en gardant la direction du véhicule.

Lors d'un freinage, jetez un coup d'oeil au rétroviseur et au miroirs latéraux pour connaître la distance entre votre véhicule et les véhicules qui vous suivent et, si cela est nécessaire, pour ajuster le freinage ou emprunter un chemin de sortie.

Si vous écrasez les freins, les roues se bloquent et il peut devenir impossible de contrôler la direction du véhicule. Si le véhicule se met à déraper, regardez en avant et positionnez le volant dans la direction où vous voulez aller.

Utilisez convenablement le système de freinage antiblocage : appuyez fermement sur les freins et laissez le système fonctionner de lui-même pour ajuster le freinage et maintenir la direction.

Envisagez de pratiquer à conduire sur la neige, dans un grand espace de stationnement par exemple. En apprenant à maîtriser les techniques de freinage et de récupération d'un dérapage, vous acquerrez les compétences nécessaires pour faire face aux situations que l'on peut rencontrer sur la route.

Dans des conditions glissantes, vous pouvez rouler sur l'accotement, là où il est en gravier, afin d'obtenir plus de traction.

Si vous conduisez sur de la neige compactée, essayez de rouler à l'extérieur des ornières créées par les roues des autres automobilistes.

Si votre véhicule s'arrête dans un banc de neige ou s'il se prend dans une épaisse couche de neige, assurez-vous que le tuyau d'échappement n’est pas bloqué à cause de la neige (si vous faites tourner le moteur pour activer le système de chauffage). Permettez l'entrée d'air en pratiquant une petite ouverture à la vitre de votre portière. (Le blocage du tuyau d'échappement peut entraîner l'accumulation de monoxyde de carbone dans l'habitacle du véhicule, ce qui peut empoisonner les passagers et le conducteur).

Soyez prudent !